Review of A Travs Del Espejo [12k1085]

Obskure (FR)

A través del Espejo est le premier album de l’Argentin à paraître chez 12k.
Durand est un compositeur d’ambient délicat, ce disque le prouve une nouvelle fois. Les dix titres qui le constituent possèdent un charme candide irrésistible. Armé d’instruments et d’outils divers, l’artiste propose une musique élégante, parfois expérimentale, portée notamment par des manipulations de bandes. Ainsi, on ne peut s’empêcher de penser à la série The Disintegration Loops de William Basinski sur « Linternas junto a la Laguna (Lanterns beside the Lake) », « Cancion de la Via Lactea (Miky Way Song) » et « Recuerdos en Super 8 (Memories on Super 8) ». Le musicien concocte des mélodies simples, lumineuses, utilisant avec beaucoup de talent le procédé de la boucle. Cet aspect répétitif est particulièrement prégnant sur « Mirador en la Montana (Viewpoint in the Mountain) », « Linternas junto a la Laguna (Lanterns beside the Lake) » et « Cancion de la Via Lactea (Miky Way Song) ». La douceur générale est renforcée par la présence de boîtes à musique, d’une lyre Auris ou encore d’un carillon Koshi ; de même, on perçoit de temps à autre quelques drones limpides, ajoutant encore plus de quiétude à l’ensemble (« Cancion de la Via Lactea (Miky Way Song) », « A través del Espejo (Through the Mirror) »).
Notons qu’Andrew Chalk joue du synthétiseur sur « Mirador en la Montana (Viewpoint in the Mountain) » et que Durand se sert de l’enregistrement d’une femme préparant le coucher de ses enfants (« Hora de dormir (Time to sleep) »), un moment tendre à l’image de ce magnifique opus.

View Website View Release