Marsen Jules

The Endless Change Of Colour

12k1074

REVIEW: RIF RAF (FR)

Généralement plus axée sur un néo-classicisme digitalisé qui va comme un gant à son auteur MARSEN JULES (on se rappelle de son excellent Les Fleurs), la musique de l’artiste allemand prend aussi des tangeantes ambient à l’occasion. Maison dont les murs ont l’habitude d’accueillir les meilleurs du genre, le label 12K est l’hébergeur naturel de son The Endless Change Of Colour, longue pièce (47 minutes) où chaque instant semble éternellement semblable à la seconde qui le précède, alors qu’imperceptiblement, Martin Juhls fait varier sa gamme chromatique d’une infinité de nuances blanchâtres. Parfaitement impressionnante lorsqu’elle passe l’épreuve de la longueur, son œuvre révèle qu’en 2013, on est loin d’avoir tout dit dans le genre cher à Taylor Deupree et Harold Budd. Disque du mois? Non peut-être.
Marsen Jules
The Endless Change Of Colour