Kane Ikin

Sublunar

12k1072

REVIEW: ESSMAA (FR)

VISIT Sublunar est comme un carnet de route .. Après plusieurs mois de voyages, de soleil et de pluie, de nuages et de poussières d’étoiles. Kane Ikin est de retour avec de nouvelles histoires, mais surtout nous laisse prendre possession de la musique pour raconter les notres.

Le soleil brille sur une mer assagie en période de marée basse. Les néons de La Défense dessinent des arabesques vers un ciel de fin d’été. La lune offre sa blancheur à travers la fenêtre, rideaux fermés. Des « instants d’éternité » égrainés dans les interstices des plages musicales finement accumulées. Comme des images que l’on pressent cachées dans les paysages nocturnes peints par Kane Ikin.

Un hypothétique nombre d’or s’était laissé attraper pour
une rencontre au bout de la jetée,
une danse improvisée ,
une brise à la cime des arbres,

.. Le tout ne dure que de courts instants mais suffisamment pour nous projeter dans ces paysages où, feutrée à contre jour, une histoire personnelle vient donner à la toile sonore un poids supplémentaire, une épaisseur de sens. Kane Ikin n’en est pas vraiment l’auteur, mais sa musique en est le vecteur.
Kane Ikin
Sublunar