The Boats

Ballads Of The Research Department

12k1068

REVIEW: RIF RAF (FR)

En manque de Stars Of The Lid (bis)? Sous perfusion Tim Hecker? Vous rêvez la nuit de Machinefabriek? Ne cherche plus, cher lecteur, j’ai la solution à tous tes tourments, elle prend les traits du trio britishTHE BOATS et c’est sans nul doute le plus beau disque ambient néo-classique produit ces derniers temps. On peut même le dire sans beaucoup d’hésitation, Ballads Of The Research Department (12k) sera dans la discographie finale de Andrew Hargreaves, Craig Tattersall et Danny Norbury leur White Album, leur Ralf & Florian. Dans un genre tellement sclérosé par tant de pratiques échappées dans des cieux dont ils ne retombent jamais, les trois complices déploient sur quatre titres d’une immense beauté sonore un sens inné de la composition et du développement harmonique - parfois, j’ai songé à un Radiohead entrepris par Peter Broderick dans les (nombreux) instants atmosphériques de l’album - notamment ceux où Chris Stewart entonne une sourde complainte vocale. Entre mille autres idées originales et convaincantes.
The Boats
Ballads Of The Research Department