FourColor

As Pleat

12k1065

REVIEW: RIF RAF (FR)

Voici quelques années, un projet made in Belgium (le duo Tangtype et son ‘Flake Out’ pour ne pas le citer) m’avait carrément retourné les tripes du folkeux à lunettes que je suis. Combinant les superbes inflexions vocales de Julie Cambier aux tripatouillages électroniques de Jean-François Brohée, le disque avait tracé un sillon dans lequel je désespérais de trouver un successeur. Bien que les ingrédients instrumentaux du présent ‘As Pleat’ diffèrent relativement - ils s’inscrivent davantage dans une micro-tonalité qui laisse globalement de côté un certain bruitisme - ils retrouvent en la douce Sanae Yamasaki aka Moskitoo une vocaliste de tout premier plan, dont on regrette seulement qu’elle ne soit présente que sur deux titres (‘Quiet Gray 1’). Au-delà de la très attendue sympathie que j’éprouve pour les chanteuses japonaises sœurs de toutes les Tujiko Noriko de l’archipel, les déclinaisons électro-acoustiques de Fourcolor, alias pigmenté du Nippon Keiichi Sugimoto ne surprendront en aucune façon les habitués du label new-yorkais 12K. Un peu comme si un supplément d’âme venait à manquer - à la lecture des lignes qui précèdent, on vous laisse deviner lequel: il finit en o - l’ambigüité de la démarche incite à cocher la case regret éternel; et les Tangtype peuvent dormir sur leurs quatre oreilles.
FourColor
As Pleat