Murralin Lane

Our House Is On The Wall

12k1061

REVIEW: ELEGY (FR)

Un peu dans la lignée d'un Kenneth Kirschner et de ses expériences digitales post-piano (menées en solo ou aux côtés de Taylor Deupree, déjà sur 12k), le duo suédois Murralin Lane explore toute une frange de collisions soniques et mélodiques alliant textures numériques et notes granuleuses de piano sur ce très suspensif et enyoûtant Our House Is On The Wall. Frasques lentement digressives, établissant une distance cristalline s'étirant à l'envi, la musique de David Wenngren et Ylva Wiklund se révèle à la fois soyeuse et tendue. De mélancoliques aspérités noisy apparaissent durablement dans les interstices fragiles de ces tonalités acoustiques détournées et vibrantes, à l'image de ce "Folding paper planes" où l'écho d'une voix féminine erratique — enregistrée via un téléphone portable — vient apporter une humanité repliée à un ensemble au charme lo-fi indéniable. Une émotion tactile se diffuse tout au long de cet exercice de pop/ambient minimaliste qui trouve dans le contraste intimiste et sensiblement électrique de pièces comme "She collected” une troublante pertinence. Laurent Catala
Murralin Lane
Our House Is On The Wall