Pjusk

Sval

12k1059

REVIEW: D-SIDE (FR)

Produits de l’imposante nature norvégienne, les deux membres de Pjusk, qui ont tous deux grandi dans de petits villages sur la côte découpée et battue par les vents de l’ouest du pays ont entrepris, avec leur musique, de rendre hommage à ces environnements qui les ont vus vivre. Mais pas question pour autant de se livrer à une étude géographique, field recordings à l’appui, Sval est une réinvention, par le biais de l’électronique uniquenient. Et si Sart, leur premier album qui faisait office de carte de visite pour le duo, avait tendance à s’éparpiller, Sval resserre nettement le propos. C’est dans l’ambient, ouvragé en orfèvre, doux et minimaliste qu’opère désormais Pjusk, et c’est sans deute là qui’ls sont le plus à leur place. Au fil des douze titres, on pense ainsi aux premiers albums de Biosphere (jusqu’à Cirque), à la poussée lente des glaces en train de fondre sur la mer, à la nuit qui, derri ère la porte, envahit tout et pour longtemps. Album climatique, davantage que simplement ambient, traversé de volutes dub, Sval se révèle vite incroyablement addictif. Jean-François Micard
Pjusk
Sval